Votre Image est pré-codifée dans le mental des autres

Partager la news sur :

Votre image est pré-codifiée dans le mental de chaque individu à la mesure de ses propres conditionnements personnels et collectifs.

Avant même que vous ayez dit un mot, le mental de votre interlocuteur a scanné votre image.

Tout est pris en compte, le sourire, la coupe de cheveux, les habits, les choix des couleurs, des chaussures, tout est scanné pour devenir une information unique et quasi-définitive. S’il faut à votre mental entre 6 secondes et 30 secondes (suivant les chercheurs qui ont analysé le process) pour avoir un ressenti global de votre personne, il lui faut environ 30 minutes de conversation pour rectifier ces premières informations perçues.

Il faut garder à l’esprit que les codes liés à l’image se sont démultipliés dans ce monde où l’analyse de l’information doit aller de plus en plus vite. C’est devenu, aujourd’hui, encore plus qu’hier, un message direct sans mode d’emploi.

Votre image est donc un message à part entière qui renvoie une série de codes de manière instantanée dont voici quelques exemples :

  1. le code lié à votre héritage familial, celui-ci vous a été imposé et vous devez accepter d’en être le directeur artistique
  2. les codes liés aux looks : le costume cravate, le short de Angus Young de ACDC, le joint au bord des lèvres, le tee-shirt de Marck Zuckerberg, le « no look »
  3. les codes d’attitudes : démarches affirmées ou non, pieds ouverts ou fermés, les mains le long du corps, la poignée de mains
  4. les codes faciaux : sourire, mi-sourire, rictus etc…
  5. les codes liés à l’énergie : positifs, négatifs, bien-être, mal-être, plat, bouillonnant, mou

L’impact de votre image peut s’effacer du mental de votre interlocuteur en l’espace d’une seconde autant qu’elle peut s’incruster dans l’imaginaire et perdurer longtemps.

Mais comme supposé en introduction, l’analyse de cette image est liée à chaque personne, suivant ses conditionnements personnels et collectifs.

La première impression liée à votre image reste intacte dans le mental tant qu’une information complémentaire ou plusieurs informations ne viennent pas en modifier son interprétation dans un second temps (odeurs, voix et choix des mots, CV etc…),

S’il n’y a pas eu d’intérêt pour votre personne, celle-ci peut vous éliminer de sa mémoire ;

Si la rencontre a été houleuse, la mémoire gardera un enregistrement négatif ;

Si la première impression a été négative mais que cela s’est rétabli au fil de la conversation, à la moindre anicroche, la mémoire va ressortir la première impression négative ;

Si la première impression a été positive, tout devrait bien se passer, mais il faudra, néanmoins, rappeler les codes de la rencontre à son souvenir à la moindre anicroche.

 

Miroir, mon beau miroir

Faut-il, pour autant, sombrer dans un conformisme de rang ? Faut-il s’habiller comme certaines personnes s’attendent à vous voir ?

Parfois oui, souvent non !

1/ Parfois oui, parce qu’il faut savoir respecter le conformisme de place, institué depuis de nombreuse années et indissociable du chemin que vous devez prendre pour réaliser vos rêves ou vos envies.

En revanche, une fois que vous aurez trouvé votre place grâce à vos compétences, rien ne vous empêche, avec une certaine subtilité, d’élégance et de tact, de transgresser un peu les règles établies !

2/ Souvent non, parce que plus que jamais, si, comme il est dit dans beaucoup de journaux, le communautarisme augmente, le conformisme bat en retraite, et, de nos jours, il faut être distinctif !

Mais c’est quoi être distinctif ? C’est s’appuyer sur une ou plusieurs singularités liées à votre personne, pour laisser dans la mémoire des personnes qui vous voient, une image impactante.

L’habit fait le moine, mais un moine habillé en moine, mais qui a des bracelets, un tatouage, une coupe de cheveux « sans bol », donc, qui sort l’image « cliché » du moine des conventions, va sortir le mental des personnes qu’il va rencontrer. Leur mental va être secoué, bousculé, il va éveiller sa curiosité : ce moine est différent, pourquoi ? C’est quoi son histoire ? Qu’est-ce qu’il veut dire ? Qu’est-ce que je peux apprendre de sa personne ? Est-ce un moine ?

Attention, être distinctif ne veut pas dire être ridicule, l’élégance et la subtilité sont de mises. La vulgarité n’a pas sa place.

Pour autant, une fois que l’on trouve sa singularité et qu’on l'a mise au service de son image, il va falloir tenir vos promesses.

Mais quelles promesses ?

Une image distinctive est une promesse, votre singularité qui transparaît à travers votre image est une promesse. Pour que vous marquiez les esprits, il faut que le fond de votre personnalité vienne renforcer la forme et ça aussi ça se travaille.

C’est quoi le fond : vos talents, vos compétences, votre intelligence émotionnelle, votre professionnalisme, votre culture. C’est tout ce qui fera à dire aux personnes que vous avez rencontré que vous êtes une personne qui représente ce qu’elle est, qui fait ce qu’elle dit et, croyez-moi, cela n’est pas si évident de trouver des personnes comme cela, alors autant être cette personne, vous en serez encore plus « distinctif ».

Laisser un commentaire